Worlding

Sympoietic Mycology

Album numérique / NT 122

Inclut le téléchargement en format MP3 / OGG / FLAC.

Album sur cassette / NTCS 122

Inclut le téléchargement en format MP3 / OGG / FLAC.
  • 1. Fruiting
  • 2. Phototropic Response
  • 3. Pinning
  • 4. Misting 1
  • 5. Misting 2
  • 6. Quiet Thrum
  • 7. Proximity to a Human Hand
  • 8. Zero Red One One One One One
  • 9. Evidence of Growth

Les champignons sont de fascinants organismes. Les recherches récentes vont jusqu’à affirmer que les champignons ont leur propre «langage», fait d’impulsions électriques propagées à travers le réseau rhizomatique souterrain qui les connecte. D’après le chercheur Andrew Adamatzky, ce langage contient au moins 50 «mots» ou patterns répétables. En appliquant directement le voltage de la communication des champignons à des synthétiseurs, les champignons en viennent à «communiquer» à travers l’électricité et le son – créant ainsi une série de pièces musicales dynamiques et étrangement charmantes. Eryk Salvaggio veut nous faire entendre le langage intérieur du fungus en le faisant interagir avec le monde. «Ce projet a créé un écosystème électrique. Le “son” n’est que ce qui est arrivé ensuite», explique-t-il.

Salvaggio emprunte le titre de son projet à l’intellectuelle féministe Donna Haraway, dont le terme «worlding» souligne les interactions constantes entre les occupants d’un monde co-créé, plutôt que de focaliser sur les individus. C’est pourquoi Salvaggio parle de Worlding comme d’une collaboration entre humain, synthétiseur et champignon. Le sous-titre de l’album fait référence à un autre terme dû à Haraway, «sympoiesis» [sympoïésie], qui signifie «faire-avec». Le champignon trace sa voie à travers les circuits du synthétiseur, et parvient à trouver un équilibre entre coopération et compétition, qui est à la source de la musique.

Les neuf pièces de Worlding représentent autant de façons différentes de traiter les imprévisibles apports du champignon. Elles sont conçues à partir des enregistrements bruts issus de cette collaboration champignon-machine. La pièce d’ouverture, «Fruiting», ponctue une mélodie insistante de surprenants événements percussifs. «Pinning» met à profit les impulsions électriques pour enclencher de glorieux arpégiateurs et lance l’auditeur à travers l’espace. Quant à «Zero Red One One One One», il s’agit d’une pièce plus sombre, où les impulsions enclenchent cette fois une voix apparemment humaine énonçant des monosyllabes sur un lit de cordes inquiètes. L’album a beau relever du genre «ambient», Worlding propose de multiples façons de se perdre. C’est un album fait entièrement de sons électroniques et qui, pourtant, veut faire entendre le son du vivant.

Artiste prolifique ayant publié de la musique électronique depuis le début des années 2000, Salvaggio s’était toujours intéressé à l’intersection des arts et de la technologie. Le point de départ de cette collaboration mycologico-musicale est un projet de recherche en art et science soutenu par le CoLab Studio de la Michigan State University (MSU), en collaboration avec Claudia Westermann, Vinny Montag ainsi que les chercheurs à l’université Xi’an Jaotong-Liverpool (XJTLU). Ce projet collaboratif plus large sera exposé au cours de l’exposition 1.5° Celsius à la MSU en septembre 2022.

  • Disponible le: 2022-10-21

Listes de lecture

No Type